INDE 

2016

L'Inde. Pourquoi revient-on en Inde? Pays des contrastes , aux milles saveurs et odeurs.

Mon voyage se termine par ce pays, pour 3 mois. J'arrive à Pondichéry chez des amis, Romona & Krishna. Ils m'hébergent avec beaucoup de bienveillance dans leur belle maison. Je reviens de deux mois éprouvants en Mongolie, avec marche & bivouac dans le froid et le vent des steppes. La douceur indienne d'une maison familiale, les mangues sucrées et les petits soins de mes hôtes me font beaucoup de bien.

Ce voyage en Inde est la conclusion de mes aventures antérieures, le point ultime, la cerise sur le gâteau!

Après plusieurs jours de repos je prends un bus pour Tiruvannamalai, à seulement quelques heures de route. Je rejoins un centre Vipassana pour y vivre un voyage. Dix jours de méditation. Vipassana ça ne se raconte pas, ça se vit!

Je poursuis ma route, pour le Karnataka. Gokarna est un petit bourg de pêcheurs sur la côte Ouest de l'Inde au Sud de Goa; un vieux temple, de très belles plages de sable. Le paradis.

Je trouve une chambre sur Om beach. Rudimentaire mais suffisante pour mes besoins : un lit. Et une école de yoga pour ma pratique journalière. Je me repose, profite de la chaleur du soleil après le blizzard mongole, sirote des lassis en bouquinant face à la mer d'Arabie. La vie y est douce et mon projet de repartir dans le Nord de l'Inde après dix jours s’efface, pour finalement rester ici un mois et demi.

L'Inde est le pays où j'ai rencontré le plus de difficultés pour proposer des séances d'ostéopathie aux locaux. Par réticence, peur de ce que vont dire les voisins, et immédiatement cette connotation sexuelle d'une femme qui fait des "massages" ou des soins manuels à des hommes.

Quelques séances seulement. Beaucoup de yoga. Beaucoup de soleil et de lassis.